Pixos échangés aujourd'hui
213 200,50 Px
Jeu de bourse
 

 

 

 

 

 

Traders connectés
5

 

 

 

 

 

Traders Actifs
1023
 
1 ArticlePerso à 2.19 Px à 22h19min59s || 1 ArticlePerso à 2.18 Px à 22h19min45s || 1 ArticlePerso à 2.17 Px à 22h19min38s || 5 annuaire-gagnant à 2.62 Px à 22h15min46s || 1 Webosurf à 2.56 Px à 22h11min14s || 11 Fun-Mafia à 4.13 Px à 21h30min24s || 1 Apprendre-bourse à 4.04 Px à 21h06min35s || 2 Fonds-Folies à 2.07 Px à 21h00min21s || 1 Atout-Finance à 6.12 Px à 20h57min36s || 3 Atout-Finance à 6.12 Px à 20h57min22s || 11 Winfcp à 3.01 Px à 20h52min01s || 1 boutics à 6.89 Px à 20h39min20s || 7 Apprendre-bourse à 3.79 Px à 20h24min26s || 2 Pixos-PTP à 2.81 Px à 20h07min14s || 1 annuaire-gagnant à 2.71 Px à 20h03min38s ||
               

Pseudo:

Mot de passe:

Code sécurité:



Mot de passe perdu

               

 

 

La roulette: simple et divertissante.

 

 

 

Saviez-vous que le jeu de la roulette fait son apparition au début du XVIIième siècle en Italie, alors que le nom même de roulette est utilisé pour la première fois en 1716 à l’Hôtel de Soissons. Ce palais a été construit au XVIe siècle par la reine Catherine de Médicis dans le cœur de Paris, approximativement où se trouve désormais la Bourse de Commerce.

 

Les différentes modifications des règles et améliorations (apparition des cases rouges et noires, suppression de la case double zéro …) ainsi que les interdictions ou autorisation des jeux d’argent dans différents pays expliquent les différentes variantes que nous connaissons aujourd’hui dans la roulette en ligne, ainsi que leur dénomination : roulette française, roulette européenne, roulette américaine, roulette mexicaine…

 

Les frères Blanc, après avoir supprimé la case double zéro, augmentant ainsi les chances des joueurs, ce qui explique leur immense succès, partirent d’abord s’installer en Allemagne attirant les fortunes de toute l’Europe et en particulier Fiodor1 Mikhaïlovitch Dostoïevski, qui après avoir perdu des sommes conséquentes, y trouva l’inspiration de son roman «Le Joueur», lui permettant de respecter ses engagements pris avec l’éditeur crapuleux Stellovski.

 

Les frères Blanc sont ensuite conviés par Charles III de Monaco pour ouvrir un casino dans la principauté où il vient de légaliser les jeux d’argent ce qui assurera à la fois la popularité du jeu de roulette ainsi que le développement économique du Rocher.

 

 

roulette bille

 

roulette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différentes variantes de roulette sont liées au nombre de cases et à leur disposition au sein de la roulette, mais aussi du mode d’exploitation. Ainsi les roulettes française et anglaise comportent toutes deux 37 numéros (de 0 à 36), mais alors que dans le premier cas les joueurs sont en nombre illimités, disposent tous de jetons de valeur faciale identique et font habituellement face à plusieurs croupiers assis réalisant les opérations à l’aide de râteaux ; dans la seconde variante un seul croupier anime la table de jeu, les joueurs sont en nombre limité et disposent chacun d’une couleur de jetons.

 

En traversant l’Atlantique au cours du XIXe siècle avec des immigrants français le jeu de roulette devient vite populaire aux Etats Unis notamment auprès des mineurs de l’ouest et récupère la case double zéro supprimée par les frères Blanc donnant naissance au jeu que l’on nomme désormais la roulette américaine. L’ajout de case augmentant ce que dans le jargon on appelle l’avantage de la maison certains casinotiers ajoutent une nouvelle case le triple zéro donnant naissance à la roulette mexicaine.

 

Si une célèbre maxime stipule que la maison gagne toujours, elle fait référence à l’avantage de la maison dont nous avons déjà parlé. Les règles ayant été fixées par les casinotiers, elles leur sont favorables non pas par une manipulation du hasard celui-ci étant tout fait respecté, mais en fixant les modalités des gains créant une inégalité statistique.

Ainsi si la roulette comporte 37, 38 voire 39 cases comportant des nombres, si la bille s’arrête sur la case sur laquelle vous avez misé vous ne gagnez pas 37, 38 ou 39 fois la mise mais seulement 36 fois. Pour être tout à fait exact le joueur gagne en réalité 35 fois sa mise, cette dernière restant placée sur le tapis de jeu, le joueur étant bien entendu libre de la retirer du jeu.

 

Ainsi le hasard étant par nature imprévisible, la seule façon d’être certain de gagner c’est de miser sur toutes les possibilités. En misant une unité sur chaque nombre vous allez dépenser 37 unités à la roulette française, 38 unités à la roulette américaine et 39 unités à la roulette mexicaine.

 

En contrepartie vous gagnerez seulement 36 unités sur chacune de ces trois roulettes, l’avantage de la maison est donc croissant en fonction du nombre de cases.

 

Au jeu de la roulette en ligne, les modalités de gain sont un peu modifiées, le gain «plein» (c’est-à dire le gain obtenu en misant sur un nombre car la roulette permet de miser sur des combinaisons : tous les numéros pairs ou impairs, les numéros situés sur une case noire ou blanche, à cheval sur deux numéros etc) n’est plus de 36 fois la mise, mais seulement 35, les mises perdantes allant au pot.

 

Cette règle a relancé l’idée d’une martingale, c’est-à-dire d’une stratégie permettant d’être gagnant sur une série. Le principe est simple il suffit de miser systématiquement le même résultat tout en augmentant la mise selon les modalités des gains. Pour une possibilité binaire (rouge ou noir, pair ou impair) il faut donc miser toujours rouge par exemple en doublant la mise à chaque fois qu’on perd. Mathématiquement cette stratégie est imparable, mais détaillions quelques tours de jeu :

 

Au premier tour vous misez une unité sur le rouge soit le rouge sort vous gagnez deux unités et vous arrêtez le jeu soit le noir sort vous perdez donc une unité.

 

Au deuxième tour vous misez deux unités sur le rouge soit le rouge sort vous remportez quatre unités ce qui fait en comptant la perte du premier tout un gain net d’une unité (4-2-1=1) soit le noir sort vous perdez deux unités et passez au tour suivant.

 

Au troisième tour vous misez quatre unités sur le rouge si le rouge sort vous remportez huit unités auxquelles il faut retrancher les mises des trois tours pour trouver le gain net 8-4-2-1 soit une unité. Si le noir sort il faut continuer en misant huit unités et ainsi de suite pour gagner lorsque le rouge sorte une unité en gain net.

 

 

Malheureusement si l’opération arithmétique est juste, c’est oublier la loi des séries en probabilité. En effet chaque fois que le croupier lance la roue le résultat est indépendant du tour précédent vous avez toujours la même probabilité de gain ou de perte que ce soit le premier tour de roue, le cinquième, le vingtième ou même le millionième.

 

Pour ceux qui pensent qu’une longue série de rouge ou de noir est très improbable il faut rappeler que le 18 août 1913 au casino de Monte Carlo la couleur noire est sortie 26 fois de suite à la roulette et que la progression des mises est une progression géométrique et que pour gagner une unité au 27ième tour de roue il faut miser la modique somme de 67 108 864 unités.

 

Sachez enfin que même si vous misez sur des séries moins longues pour ne pas miser toute votre fortune les casinos limitent les mises.

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour au menu des articles

 

 

 

 
 
Sitacados.com
Jeux gratuits
Gagner des cadeaux
Sulkyland.com
Jeux gratuits